Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philou - un jardinier au balcon

Le Silène enflé (fiche technique en cours)

 

Fleurs de silène enflé

Fleurs de silène enflé

Jeunes pousses utilisées dans la recette

Jeunes pousses utilisées dans la recette

Le silène enflé est une plante que j’affectionne particulièrement sur mon balcon. Elle a été une des premières à s’y plaire aussi bien dans ma jardinière que dans les moindres recoins du balcon où le vent a pu y transporter des graines.

Pourtant cette plante est classée de « assez rare » à « commune » en fonction des zones. Si vous en trouvez dans la nature, ne prélevez que ce dont vous avez besoin.

On peut également la confondre avec le silène conique, le silène à bouquets, le compagnon blanc et le silène glabre (source cuisine sauvage)

La plante que j’ai en jardinière à des hampes florales d’une hauteur de +/- 70 cms et se complait dans ma jardinière depuis plus ou moins 3 ans maintenant.

Ces tiges florales commencent à grandir dès la fin mars pour fleurir maintenant, c’est-à-dire début mai. Peut-être que plus d’ensoleillement les aurait fait fleurir plus tôt.

L’an passé, j’ai récolté toutes les graines de ma plante et les ai ressemées mi mars en jardinière directement repositionnée au balcon. 3 semaines plus tard les pousses apparaissaient.

Elles sont début mai prêtes à être dégustées

L’intérêt gustatif du silène enflé réside principalement dans ses jeunes pousses. Très frais avec une saveur très prononcée de petits pois à utiliser aussi bien chaud que froid. Les fleurs n’ont qu’un intérêt purement décoratif. On peut mettre les jeunes feuilles également dans une salade mais éviter les plus vieilles qui deviennent fibreuses et amères.

C’est en pesto que j’ai transformé les jeunes pousses cette fois-ci. Certainement le meilleur que j’ai jamais préparé !

Pasta aux asperges – pesto au silène enflé
Morilles au vin jaune - ricotta

le silène enflé en pesto - pasta aux asperges et morilles

Marché pour 4 personnes

Pour les pâtes

300 gr de farine type « 00 » - 100 gr de farine de noix déshuilée – 4 œufs – sel

Dans le bol du robot avec le crochet, verser les farines. Ajouter les œufs et le sel.

  • Mettre le robot en marche, vitesse moyenne. La pâte est prête lorsqu’elle adhère complètement au crochet.
  • Enfermer la pâte dans un film étirable et réserver au frigo pendant 1 heure minimum.
  • Etaler la pâte finement au laminoir. La découper à l’aide d’une roulette à mafaldine

Pour les asperges

1 grosse botte d’asperges blanches – 1 noix de beurre – sel et poivre du moulin – une rondelle de citron.

  • Peler les asperges et les parer. Conserver les bases et les pelures.
  • Détailler les asperges en sifflets. Les déposer dans un sachet cuisson avec une noix de beurre, sel et poivre. Mettre sous vide.
  • Dans un autre sachet, verser les épluchures et les bases des asperges, sel, poivre et rondelle de citron. Mettre sous vide
  • Cuire les deux sachets à la vapeur douce pendant 35 minutes.
  • Réserver
le silène enflé en pesto - pasta aux asperges et morilles

Pour les morilles

2 grosses poignées de morilles – 1 échalote – 150 gr de lard fumé (papy gaby) – 1 noix de beurre – sel et poivre du moulin – 10 cl de vin jaune

  • Parer et laver les morilles. Tailler les plus grosses en deux.
  • Dans une poêle anti-adhérente, faire fondre le beurre. Y fondre l’échalote ciselée et les lardons. Ajouter les morilles. Saler et poivrer
  • Après 5 minutes, verser le vin et laisser réduire à feu vif. Réserver

Pour le pesto

2 grosses poignées de pousses de silène enflé – 1 branche de livèche (ou les feuilles d’une branche de céleri) – 1 branche de basilic – 50 gr de poudre de noix – 50 gr de parmesan fraîchement râpé – huile d’olive de bonne qualité – sel et poivre du moulin

  •  Nettoyer les herbes. Les verser dans le mortier et les réduire en pâte. Ajouter en plusieurs fois les poudre. Monter avec l’huile. Assaisonner.

 

le silène enflé en pesto - pasta aux asperges et morilles

Pour la sauce.

100 gr de beurre – sel et poivre du moulin

Récupérer le jus rendu par les asperges et les épluchures. Réduire et monter au beurre. Assaisonner

Pour la finalisation

200 gr de ricotta – quelques pousses et fleurs de silène

  • Dans la poêle contenant les morilles, réchauffer légèrement. Ajouter les pâtes, la sauce et les asperges. Verser un peu d’eau de cuisson des pâtes pour une belle liaison.
  • Terminer avec la ricotta "grattée" à la fourchette

Dressage

  • Dresser dans une jolie assiette. Déposer un peu de pesto. Garnir avec les herbes

Commenter cet article